Don pour la santé : le milliardaire américain Warren Buffet annonce qu'il fera un don de 10 millions de dollars à l'hôpital Rambam de la ville israélienne de Haïfa Rock en Israël : le groupe de rock américain Deep Purple annonce qu'il jouera un deuxième concert en Israël le 23 février à Tel Aviv Bible négligée : une enquête révèle que 93% des ménages israéliens ont une Bible, mais que 28% de la population ne peuvent pas se souvenir de la dernière fois qu'ils ont ouvert le livre saint Le Jour de l'Indépendance rend hommage aux femmes : les célébrations de la Journée de l'Indépendance d'Israël 2014 mettent à l'honneur les réussites et les contributions au pays des femmes

Exposition de photographies Bauhaus de Tel Aviv à Marseille

 
4 mai 2013

Marseille a été désignée capitale culturelle de l'Europe en 2013, ce qui a donné à Israël une occasion de montrer ses talents culturels loin de son territoire. Aujourd'hui, je suis à une exposition intitulée "Fragments de style". Comme vous pouvez le voir derrière moi, l'architecture unique Bauhaus de Tel Aviv a été refaite. Nous allons jeter un oeil à cette extraordinaire exposition de photographies. Tel Aviv a plus de 4.000 bâtiments Bauhaus, c'est pourquoi l'UNESCO l'a nommé ville du patrimoine mondial.

 

La ville blanche est majestueuse sur les clichés du photographe israélien Yigal Gawze. Tel Aviv a obtenu son surnom grâce à l'abondance des façades blanches Bauhaus qui datent des années 1930.

 

Les photos de Gawze capturent l'élégance des balcons courbés et des angles droits si typiques du style international moderne.

 

Ici, le mouvement architectural né en Europe centrale fait contraste avec le ciel bleu d'une ville du Moyen-Orient proche de la Méditerranée.

 

Gawze, un architecte qui a quitté le terrain pour étudier la photographie à Paris, affirme que son histoire d'amour qui dure depuis vingt ans avec le mouvement Bauhaus de Tel-Aviv a commencé dans les années 1990, lorsque la ville a commencé à restaurer ses trésors architecturaux.

 

Le photographe israélien Yigal Gawze :

 

"C'était tout à fait remarquable parce que, comme vous pouvez l'imaginer, lorsque l'échafaudage a été démonté, les premières façades blanches se détachent sur les façades délabrées et grises et c'était vraiment une découverte en quelque sorte. Et immédiatement cela m'a attiré et j'ai commencé ce projet."

 

Il a commencé par photographier la beauté des extérieurs épurés Bauhaus, un style qui a rejeté l'ornementation et respecté le dicton, "la forme suit la fonction". Mais c'est alors que Gawze a posé son œil artistique et sa lentille à l'intérieur des bâtiments.

 

Le photographe israélien Yigal Gawze :

 

"Plus tard, je suis allé un peu plus loin, vous savez, derrière les façades, dans les escaliers, en regardant les détails, des détails des balustrades. Cela allait des façades sur fond de ciel bleu foncé aux détails les plus fins, en essayant de capter le côté culturel derrière tout cela parce que, outre la belle architecture, c'est un mode de vie, cela veut dire, comme d'habitude c'est une bonne architecture, mais elle vous raconte la façon dont les gens vivaient, leur société, leurs valeurs, leur culture."

 

Cela a donné lieu à de superbes photos en gros plan des entrées, des rampes et des fenêtres. L'artisanat et les matériaux donnent au spectateur une sensation intime de ce que cela pourrait être de monter les escaliers dans un immeuble Bauhaus.

 

Le contraste entre la lumière froide des extérieurs et la lumière diffuse et chaleureuse des espaces intimes permet, d'après Gawze, d'apporter une sorte d'équilibre à l'exposition.

 

Les photographies de Gawze sont la pièce maîtresse d'une grande exposition intitulée "ID Bauhaus" qui mettra en valeur la culture israélienne pendant une semaine.

 

Barnea Hassid, Consul général israélien à Marseille :

 

"Tous les grands organisateurs de ces manifestations de Marseille 2013, qui est la capitale de la culture européenne, voulaient des artistes israéliens parce qu'ils sont bons, ils sont intéressants, ils apportent quelque chose de frais et ils sont curieux de la montrer à leur public." 

 

L'exposition ID Bauhaus est parrainée par le consulat israélien.

 

Barnea Hassid, Consul général israélien à Marseille :

 

"Nous voulions prendre la culture israélienne pour présenter Israël sous un autre angle, celui qui est moins connu et qui pourrait permettre aux gens de mieux comprendre le peuple israélien."

 

La conservatrice de ID Bauhaus, Rachel Szymkowicz, affirme qu'elle a voulu mettre en évidence le mélange culturel européen qui se manifeste à Tel Aviv. Cela inclut Bauhaus et l'importance des cafétérias. Ses cafétérias - du nom de la principale rue Dizengoff de Tel Aviv - expose de vieilles photographies et offre un bon menu.

 

 -Qu'est-ce qu'elle espère que les visiteurs voient à Tel Aviv?

 

Rachel Szymkowicz, conservatrice ID Bauhaus :

 

"Eh bien, la poésie et cet esprit européen au Moyen-Orient, qui est la fusion entre l'Europe et le Moyen-Orient. Et la fusion est importante pour moi ici."

 

Cette fusion historique est également importante pour Gawze même si les visiteurs ne peuvent pas la voir au premier coup d'œil. Ses belles photographies rendent hommage aux hommes qui ont construit le Bauhaus de Tel Aviv. La plupart étaient des architectes juifs talentueux, qui ont fui l'Europe après qu'Hitler ait pris le pouvoir et ait commencé à adopter des lois anti-juifs.

 

Yigal Gawze, photographe israélien :

 

"Une fois que vous commencez à regarder dans l'histoire de cette architecture, ce sujet est très politique. Les architectes juifs en provenance d'Europe dans les années 1930 - vous le savez - se sont installés à Tel Aviv, ils apportaient avec eux leur éducation européenne, leur modernisme européen à Tel-Aviv, l'avant-garde européenne, puis la recherche de moyens pour s'adapter aux conditions locales, car ils ont dû s'adapter."

 

Après avoir échappé à l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire européenne, ces architectes modernes, comme X Karmi, ont construit une ville blanche et brillante sur les dunes de sable de Tel Aviv. L'incarnation de l'espoir pour une patrie juive construite sur la justice sociale et l'égalité. Les visiteurs semblent fascinés par les images.

 

Les conservateurs espèrent que la prochaine étape de cette exposition sera Tel Aviv. Mais d'ici là, le photographe Yigal Gawze ne sera pas le dernier israélien découvert par le public français. Plus de 40 artistes israéliens - peintres, musiciens et artistes visuels - viendront à Marseille dans le cadre des célébrations de la culture pour l'ensemble de l'année 2013.

 

Jordana Miller, JN1, Marseille 

 

Classer:
date    
cote de popularité    
captcha
Caracteres restants: 1000